Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aspi Deth

Aspi Deth

Autrice et blogueuse, je partage avec vous mon actualité, mon parcours d'édition et mon quotidien de maman. © 2012–2020


The son of no one.

Publié par aspideth sur 2 Avril 2012, 10:34am

The son of no one

 

 

The son of no one.

 

 

Titre originel : The son of no one.   

 

Date de sortie : Octobre 2011 

 

Réalisateur : Dito Montiel.

 

Acteurs principaux : Channing Tatum, Al Pacino, Ray Liotta, James Ransone, Juliette Binoche et Katie Holmes. 

 

Synopsis :

 

Un jeune flic est affecté à un commissariat dans le quartier ouvrier où il a grandi. Dès lors, un vieux secret ressurgit et menace de détruire sa vie...

 

A guide to recognizing your saintsMon avis :

 

Un autre film réalisé par Dito Montiel, je me devais de le voir. "A guide to recognizing your saints" ("Il était une fois dans le queens" titre français), primé au festival SUNDANCE étant définitivement un de mes films préférés, je me suis promise de regarder tous les films que Dito Montiel réaliserait dans sa carrière.

 

Qu'on se le dise, autant AGTRYS (a guide to recognizing your saints) était un petit bijou cinématographique autant "Fighting"  ne valait pas un clou.

 

J'étais de plus très impatiente de visionner "The son of no one" car Al Pacino faisait partie du casting. Il était une fois dans le queens

 

 

Lors de la première mondiale qui a eu lieu au Festival Sundance, les critiques l'ont massacré et elles ont eu raison. 

 

La performance de Katie Holmes est en dessous de tout. Les personnages secondaires clichés au possible sont, pour ne rien arranger, surjoués par des comédiens pourtant de qualité (Al Pacino, Ray Liotta et Juliette Binoche). La bande son est une torture et vous donne mal à la tête.

Et pour couronner le tout, l'intrigue était trop mince.

 

Cette troisième collaboration entre Montiel et Tatum était donc loin d'être une réussite.

 

La force de ce réalisateur se situait dans la capacité de raconter une histoire et de nous tenir en haleine jusqu'à la dernière seconde, mais également dans l'envie de sublimer l'image avec une réalisation sortant dans sentiers battus. Je n'ai retrouver ni l'un ni l'autre dans ce film aux nombreux défauts.

 

FightingCe film restera donc une tentative manquée de réaliser un thriller évoluant dans le milieu de la police. Je ne le qualifirai pas de "NUL" car certaines scènes du départ font preuve d'une réelle recherche esthétique. 

 

MA NOTE : PAS MAL.

 

Anecdotes :

 

Al Pacino remplace De Niro :

C'est Robert De Niro qui fut le premier sondé pour jouer le rôle du détective Stanford, mais il s'est finalement vu remplacé par son acolyte de toujours Al Pacino, pour cause d'un emplois du temps trop chargé.

 

Juliette Binoche joue la carte de la virilité :  

Dans le scénario initial, le personnage de la journaliste Lauren Bridges (Juliette Binoche) était spécialement conçu pour être joué par un homme. L'actrice a toutefois convaincu les producteurs de lui attribuer ce rôle, mais à une seule condition : s'en tenir aux dialogues d'origine, quitte à faire preuve d'une virilité poussée !

 

Aspi Deth.


Suivez-moi également sur
Facebook :
http://www.facebook.com/AspiDeth
Twitter :
@AspiDeth 

Youtube :

http://www.youtube.com/user/AspiDeth

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents