Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aspi Deth

Aspi Deth

Autrice et blogueuse, je partage avec vous mon actualité, mon parcours d'édition et mon quotidien de maman. © 2012–2020


Editions Laska @RomanceFR

Publié par aspideth sur 19 Mars 2013, 19:38pm

Catégories : #Concours et prix littéraires

1-copie-1.png

 

 

Editions Laska : Appel à textes.

 

Voici une copie de l’appel à textes réalisé par les éditions Laska :


Sans fermer la porte à la diversité ni à une potentielle originalité, puisque les soumissions libres restent ouvertes, Les éditions Laska lance un appel à texte à durée indéterminée. Le manuscrit retenu se verra offrir un contrat d’édition pourvu d’un à-valoir de 500 $ CA.

 

- Critères d’admissibilité : 

1.     Il s’agira d’un roman de 80 000 mots minimum et 110 000 mots maximum. La longueur recommandée se situe entre 90 000 et 100 000 mots.

2.     L’intrigue principale consistera en une histoire d’amour entre deux personnages principaux, dont on suivra la naissance ou renaissance des sentiments, puis les divers rebondissements et décisions qui leur permettront de surmonter les obstacles et d’atteindre leur « happy ever after ».

3.     Le contexte, l’époque et le sous-genre sont libres. Le roman doit cependant entrer dans l’une des collections des Éditions Laska.

4.     Le roman peut faire partie d’une série.

 

- Personnages : 

1.     Les personnages principaux doivent être attachants.

2.     Sans être parfaits, ils doivent soit entretenir (ou finir par entretenir) une attitude positive vis-à-vis de leurs défauts, soit s’efforcer de (ou réussir à) les surmonter. L’accomplissement du « happy ever after » doit aller de pair avec un épanouissement personnel qui implique aussi bien une acceptation de soi et de l’autre que le dépassement du statu quo initial.

3.     Au-delà de leur personnalité propre et du couple unique qu’ils forment ensemble, les personnages principaux doivent évoquer un idéal du ou de la partenaire.

 

- Style : 

1.     Le récit doit être écrit à la troisième personne avec focalisation zéro. Le point de vue doit alterner de façon égale entre les deux personnages principaux, permettant ainsi à la fois de renforcer l’attachement de la lectrice aux protagonistes et de rappeler qu’une relation est à double sens.

2.     Éventuellement, des incursions dans les points de vue de personnages secondaires importants seront permis, notamment dans le cas d’une intrigue secondaire (exemples : une histoire d’amour parallèle ou une intrigue à suspense avec des « méchants »).

3.     Le récit doit être écrit au passé simple.

4.     Le style doit être plutôt soutenu et littéraire (excepté, éventuellement, dans les dialogues), tout en restant assez léger et surtout, clair, précis et vivant. Variez la syntaxe et le vocabulaire, mais n’employez pas de mots dont vous ignoriez la définition avant de les trouver dans votre dictionnaire des synonymes.

5.     Le rythme doit être enlevé. Certaines descriptions pittoresques ou informatives sont les bienvenues ; ce n’est pas le cas des répétitions, redondances, paraphrases, périphrases, insistances non nécessaires et scènes inutiles. Songez qu’à chaque fois que vous mentionnez quelque chose, la lectrice le note comme un détail important. Si ce n’en est pas un, ne le mentionnez pas.

6.     Le décor, quel qu’il soit, doit être travaillé et consistant. Cela n’implique pas des descriptions longues ou des « infodumps », mais avant tout une richesse et une recherche dans les personnages secondaires et les péripéties, ainsi qu’une cohérence entre le décor et les personnages (tempérament et comportement) qui y évoluent et les faits qui s’y déroulent. Votre histoire doit s’ancrer, s’enraciner dans votre contexte.

 

- Sensualité et romantisme : 

1.     L’attirance entre les personnages principaux doit être autant intellectuelle et morale que physique (quel que soit l’ordre dans lequel peuvent apparaître ces différents niveaux).

2.     Le roman doit présenter au minimum une « scène hot » complète, ainsi que d’autres indications de la passion physique entre les personnages.

3.     La romance est attachée à un réalisme psychologique, en aucun cas à un réalisme statistique. D’une manière générale, le souci de romantisme doit primer sur le souci de réalisme, pour autant que cela n’empiète pas sur la crédibilité globale de l’histoire. Si le sentiment de tomber amoureux doit être familier aux lecteurs, c’est avant tout pour vivre d’autres vies qu’ils lisent, et non pour retrouver la leur.

 

 

Voici le lien vers l’appel en question :

JUSTE ICI


Je souhaite bonne chance à tous ceux qui tenteront l’expérience en leur envoyant un texte, mais que cela mène ou non à une publication, surtout écrivez bien !!!

 

Aspi Deth 

Suivez-moi également sur
Facebook :
http://www.facebook.com/AspiDeth
Twitter :

http://www.twitter.com/AspiDeth 

@AspiDeth 

Youtube :

http://www.youtube.com/user/AspiDeth

Instagram :

Aspideth

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents