Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aspi Deth

Aspi Deth

Autrice et blogueuse, je partage avec vous mon actualité, mon parcours d'édition et mon quotidien de maman. © 2012–2020


Auto-édition, édition, réédition : Mon "Coup de gueule"

Publié par Aspi Deth sur 26 Juin 2016, 18:00pm

Catégories : #Ecriture : notes - techniques et conseils, #Divers

Auto-édition, édition, réédition : Mon "Coup de gueule"

Petite vidéo "coup de gueule" sur les préjugés concernant l'auto-édition, l'édition classique, l'édition à compte d'auteur...

D'avance, je vous souhaite une excellent visionnage !

Auto-édition, édition, réédition : Mon "Coup de gueule"

Aspi
REBELS : en version papier et en format numérique
Les Velázquez : en version papier et en format numérique
Ma page Facebook
Vous désirez acquérir un de mes livres dédicacés
Salons littéraires 2015 : agenda

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Pierre Bailly 28/06/2016 14:33

Madame, votre vidéo a retenu, vraiment toute mon attention et je partage à 80 % votre analyse . Toutefois, elle reste incomplète. Vous avez tout à fait raison lorsque vous affirmez qu'un auto-édité pourra plus tard intégrer une maison d'Editions (ME) et c'est heureux! Affirmer le contraire serait une réelle stupidité tant les exemples foisonnent à ce sujet. Il est vrai, également, que beaucoup d'auto-édités nuisent par, la piètre qualité de leurs écrits, à la réputation des autres plus sérieux. Parce que, malheureusement, là également, le nombre de romans non relus, non corrigés etc sont nombreux. Jusque là nous sommes d'accord.
Là où nos avis divergent c'est lorsque nous abordons le sujet compte d'auteurs/compte d'édition. Vous ne pouvez pas, sans nuance, marteler que les Maison d'éditions à Compte d'auteur sont TOUTES des "arnaques" (sic). C'est faire preuve d'un généralisme aveugle. Il est vrai que la majorité d'entre-elles ne rend aucun service à l'auteur tout en ponctionnant x milliers d'euros au passage (exemple Bénévent que je peux citer parce qu'en faillite depuis) . Dans le milieu, on appelle ces sociétés des "Maison d'Editions crapules". Par contre il existe des ME à compte d'auteur qui rendent réellement des services à leur auteur et où les textes sont relus, corrigés voire réorientés; où les pages de couv sont réalisées par des illustrateurs professionnels ...Ces mêmes ME participent à de nombreux salons et paient les inscriptions de locations de stands (parfois très élevés) ou encore mettent de la logistique à la disposition des auteurs et j'en connais même qui distribuent dans les grandes surfaces! Donc ne généralisons pas ! Il faut quand même vous rendre compte que tout le monde n'a pas votre énergie, votre capacité ou encore le temps de régir une carrière d'auteur en auto-édité et qu'il est donc logique, (parce que boudés par les maisons d'Editions à compte d'éditeur) qu'elles se tournent vers du compte d'auteur pour obtenir une aide à la publication . Le tout est de bien chercher, bien se renseigner avant de signer ...Mais là, ni vous ni moi, ne pouvons faire cette démarche pour eux. Donc : Compte d'auteur oui si on a bien vérifié qu'il y aura réellement du service derrière (en général c'est clairement inscrit sur un contrat; si ce n'est pas le cas, faut aller voir ailleurs). Juste encore un avis sur les comptes d'auteur : je pense que l'on peut comprendre qu'une ME qui prend le risque de publier un auteur inconnu n'a aucune certitude que ce dernier va se "bouger les fesses" (pour reprendre votre expression) et que dès lors il cherche à se protéger aussi un minimum.
Quant aux "vraies" Maisons d'édition à compte d'éditeur, il faut aussi faire la part des choses. Pour moi, une ME qui ne fournit pas du stock gratuit à son auteur et qui le contraint à acheter ses livres à 40 ou 50 % du "Prix de vente public", n'est pas une maison d'Edition dite "pure". C'est un compte d'auteur déguisé, puisque de toutes façons l'auteur doit acheter ses livres et doit les placer lui-même en librairie .C'est, aussi, sur sa quote part (soit 40/50 %) que l'auteur devra négocier la ristourne librairie. Une vraie maison d'Edition à compte d'éditeur se charge elle-même de ces contacts et fournit un stock en dépôt à son auteur! J'émets aussi de la réserve sur les ME qui lancent des projets ululle ou autres pour financer leurs publications. A partir du moment où l'auteur court quémander de l'argent à la famille aux amis, aux autres auteurs etc cela revient à un principe analogue au compte d'auteur (c'est mon avis et aussi celui de nombreux professionnels de ce milieu). La question sous-jacente est : une ME qui n'est pas capable d'avancer les fonds d'impression pourra-t-elle assurer le service que pourrait attendre. légitimement l'auteur?
Qu'un auto-édité lance un projet ululle : Ok! Qu'une ME lance un projet ululle pour financer ses impressions: NON !
Faut dire aussi que selon mon point de vue et étant indépendant j'ai toujours précisé que : "Tout travail mérite salaire". Or avec Ululle nous sommes dans la version : "Tout salaire mérite travail" (soit être payé avant de commencer) et je ne trouve pas cela très logique ! Pour conclure, je vous souhaite le meilleur parce que je crois, sincèrement que vous le méritez et je reste persuadé que votre pugnacité sera payante. Quant à ce billet, je voulais juste être un peu plus précis . Bien à vous . Jean-Pierre

Sabrinalensoise 28/06/2016 11:17

Super vidéo :) tu as été complète je pense et je serais ravie de découvrir ce que tu fais.
Tu devrais lire en auto-edité le livre de Mickael Parisi - Néant, il est génial et mériterait d'être édité dans une grande maison d'édition, je te le conseille.

Aspi Deth 28/06/2016 11:20

Merci beaucoup pour ton commentaire.
Je ne maquerai pas de le lire, je l'ajoute tout de suite à ma wishlist^^
Très bonne journée et à bientôt !

Laure 27/06/2016 11:30

La vidéo est mise en privée alors on ne sait pas la visualiser, c'est fait exprès?

Aspi Deth 28/06/2016 11:09

Merci de m'avoir prévenue.
La situation est régularisée :)

Archives

Articles récents